La revue INSTITUTIONS, née en 1986, a pour objet de fédérer le travail des associations culturelles du personnel soignant en psychiatrie engagé dans toute institution, avec l’évidence que « pour soigner les malades, il faut d’abord soigner l’hôpital ».

Depuis la Deuxième Guerre Mondiale où la mouvance de psychothérapie institutionnelle s’est initiée en France suite au travail de François Tosquelles à l’hôpital de Saint-Alban, la mise à l’épreuve d’« outils »analytiques thérapeutiques n’a cessé de témoigner d’une pratique psychiatrique à visage humain, toujours en marche d’une analyse d’une double aliénation (Jean Oury) : psychique et sociale.

Les soins spécifiques destinés à l’accueil de la complexité des diverses souffrances psychiques s’articulent principalement autour de la question centrale du transfert, offrant des cadres et des espaces de libre circulation, afin qu’instituer devienne l’enjeu et le lieu d’un travail d’un Collectif dont la notion se réinterroge sans cesse en une analyse permanente.

« La Psychothérapie Institutionnelle a depuis les débuts de son mouvement insisté sur l’importance de la transformation d’une équipe de psychiatrie pour qu’elle puisse se centrer sur les problématiques essentielles d’accueil de la souffrance psychique de la personne. » (Pierre Delion)

Ainsi chaque numéro présente un thème (thème autant qu’outil) dont est constituéle dossierenrichi par d’autres rubriques où témoignent des praxis complémentaires d’analyse des lieux et des équipes : pédagogie, sémiotique, patho-analyse, anthropopsychiatrie (élaborée par Jacques Schotte), psychopathologie du travail, formation… où se dessinent les formes d’une transmission inscrites dans l’histoire.

Les dernières revues

n°60 – Précarité : Accueil et pratique soignante n°59 – Art & folie n°58 – Politiques de la folie n°spécial – Jean Oury n°57 Histoires de la vie quotidienne n°56 – Décision et symbolisation