La collection La Boite à Outils

Fernando Vicente

La parole en psychiatrie. Encore efficace ?

Le discours actuel, autant social que celui tenu dans certains milieux psychiatriques, nous pousse à nier le corps comme surface du langage du symptôme. Le corps ne serait plus qu’un objet biologique ou qu’un ensemble d’organes bons à éduquer ou à rééduquer. Le livre de Fernando Vicente, qui s’adresse aux professionnels de la santé, mais pas seulement, nous montre à travers son parcours d’autres voies pour écouter et accueillir les souffrances que les pathologies psychiatriques nous amènent. Face à la complexité humaine, il y a là un questionnement permanent et non des réponses toutes faites qui viendraient justement comme une défense et comme une fuite devant la mise en cause permanente de nos liens avec les malades et les lieux très divers qui les accueillent. L’auteur nous invite à trouver des chemins divers et variés vers des valeurs autres que celles d’une rentabilité immédiate et facilement mesurable. Ces valeurs sont-elles transmissibles ? La parole et l’écoute, à tous les niveaux de notre existence et pas seulement dans les milieux spécialisés, peuvent nous porter vers une « chronicité » plus vivante de notre existence. À travers le parcours professionnel de l’auteur, nous pouvons imaginer d’autres voies qui peuvent nous y amener en évitant ainsi de tomber dans un réalisme pathologique où rien d’autre ne serait possible pour ceux qui souffrent d’une aliénation psychique ou sociale. Le défi qui nous est présenté ici est de savoir si nous voulons, à travers notre parole accompagnée bien sûr de nos « témoignages professionnels », que la chronicité pathologique et mortifère soit une réalité inévitable ou bien un état dynamique toujours possible à améliorer.

Après des études de psychologie clinique en Espagne, de philosophie et psychologie clinique en France, Fernando Vicente rencontre François Tosquelles avec qui il travaille à Longueuil-Annel et qui sera son premier analyste. Il lui restera professionnellement et amicalement lié jusqu’à sa mort en 1994. Il travaillera par ailleurs avec les psychanalystes Rosine et Robert Lefort. Dans le cadre de la formation permanente, il a enseigné à l’université de Paris XII et Paris VII et travaille actuellement dans les milieux psychiatriques à Barcelone, Paris et Toulouse.

(15 € + port)


Revue de presse


Commander

Abonnez-vous ou commandez les numéros de votre choix.
Des remises sont faites aux abonnés : merci de préciser.
Paiement chèque, virement ou paypal, à réception de facture (+ port)

annick.de-moncuit@orange.fr
INSTITUTIONS FIAC : Fédération Inter-Associations Culturelles
Revue INSTITUTIONS c/o Clinique de La Borde 41700 Cour-Cheverny
tél. 02 54 79 77 70 – fax 02 54 79 77 96